Angèle annonce une pause dans sa carrière après "deux années difficiles"


06 novembre 2019

Angèle est au sommet, et ça ne fait pourtant que commencer. Avec son premier album "Brol", la chanteuse belge a mis le public à ses pieds, fredonnant chacune de ses chansons devenues des tubes populaires. "Tout oublier" avec Roméo Elvis et "Balance ton quoi" ont tourné en boucle partout, si bien que le disque d'Angèle a franchi le cap des 500.000 ventes, soit une certification diamant. Grâce à une réédition avant les fêtes de fin d'année, et l'exploitation de nouveaux singles dont "Flou" actuellement, Universal Music France espère même atteindre le million d'exemplaires vendus à termes. Quand on lui évoque l'idée d'un deuxième album, l'artiste de 23 ans assure qu'elle va « prendre son temps ». Pour 7 sur 7, Angèle révèle même que les chansons qu'elle écrit actuellement parlent d'amour car elle est en couple.


Les fans devront donc patienter avant d'écouter le deuxième album d'Angèle puisqu'elle vient d'indiquer qu'elle comptait prendre du recul durant quelques temps. « Les deux dernières années ont été difficiles. Beaucoup de choses se sont passées et je veux aller de l'avant » explique-t-elle, déclarant au passage qu'elle ne compte pas se lancer dans une carrière internationale car cela lui demanderait « trop d'énergie ». L'interprète de "Perdus" envisage donc sérieusement de prendre ses distances avec l'attention médiatique : « Il serait peut-être sage que je fasse une pause, y compris sur les réseaux sociaux, mais je ne pense pas que j'y arriverai ».

Et Angèle a déjà une date en tête, le 19 février 2020, son dernier concert prévu à l'AccorHotels Arena : « Quoi qu'il en soit, quand ma tournée actuelle sera terminée, je vais m'arrêter pour un moment ». Si elle en ressent le besoin, la chanteuse ne sait pas comment elle va gérer le ralentissement de son quotidien : « D'un côté, j'ai vraiment hâte de faire un break, mais d'un autre, j'ai peur de ne rien faire pendant un certain temps. Peut-être que je vais m'ennuyer à mourir parce que je n'aurai rien à faire ». Des propos qui corrèlent avec les récentes confessions d'Angèle sur le poids du succès : « Parfois, c'est un peu déshumanisant, on attend d'un artiste qu'il soit constamment apte à faire son métier, alors qu'en dehors du temps, je reste un être humain. Mais c'est aussi ce qui fait que je remplis des salles, donc j'évite de me plaindre ».

©Chartsinfrance