"Candide Crush" : Thérapie Taxi se prend au jeu de l'amour et du hasard sur un inédit


28 octobre 2019

170.000 albums vendus, une centaine de concerts ayant attiré 250.000 spectateurs, plus de 300 millions de streams et de vues... Armé de ses poings et de sa plume incisive, Thérapie Taxi n'a pas raté son entrée dans l'arène musicale. Repérés avec "Salop(e)" dès 2016, Raph, Adélaïde et Renaud ont vu leur cote de popularité exploser l'année suivante grâce à "Hit Sale", tube partagé avec Roméo Elvis qui a braqué les projecteurs sur cette joyeuse bande au sens de la provoc' affûté. « Quand tu provoques, tu interpelles et tu pointes quelque chose du doigt. Tu passes le truc à la loupe (...) L'écriture c'est un exercice d'extériorisation, parfois tu extériorises la violence de cette manière pour ne pas le faire autrement. C'est comme les gens qui vont faire de la boxe pour se calmer. C'est une manière de te défouler qui est positive et pas trop néfaste » décryptait le trio en interview pour Pure Charts. Nommé aux Victoires de la musique en tant que Révélation scène, Thérapie Taxi est en pleine préparation de son deuxième album qui se fera... à cinq ! Musiciens de tournée, Ilan et Vincent rejoignent officiellement le groupe en tant que nouveaux membres pour cette ère inaugurée le mois dernier avec "Egotrip", hymne délirant dédié au club des losers.


Thérapie Taxi enclenche désormais la deuxième vitesse avec "Candide Crush", fraîchement dévoilé sur les plateformes. Derrière cette allusion au célèbre jeu pour mobiles, Adélaïde se met à nu en révélant ses sentiments au garçon sur lequel elle a flashé lors d'une soirée. « Je fuis les mâles-mâles sur le dancefloor tard le soir / Jamais d'écart car tout fait peur dans le noir / Et tu m'as sauvée de l'ennui c'est sûr / Et j'ai fondu sous tes yeux d'azur / Tu es spectaculairement beau / Et je suis prisonnière de ta peau » lance-t-elle sur une mélodie très 80's, complètement sous le charme : « Et j'ai des centaines de flèches dans le coeur / Et j'ai des millions d'envie de te plaire / Flirt, je m'allume, on devient insouciants / Sur le bitume, on sourit un instant ». Un morceau qui fera surement son petit effet lors de la tournée des Zénith que lancera Thérapie Taxi l'an prochain, avec un peu de retard. Initialement prévus pour débuter en mars 2020, tous les concerts sont décalés d'un mois en raison de l'indisponibilité d'un membre pour « des raisons personnelles et aléas de la vie ». « Pour nous excuser de ce contretemps on vous enverra encore plus de love, de sueurs et de rhum » a fait savoir le groupe, en leur donnant rendez-vous à Nantes, Caen, Grenoble, Bordeaux, Paris, Lille, Lyon ou Toulouse à partir du 1er avril 2020. La billetterie est ouverte !

©Chartsinfrance