Genesis : le groupe de Phil Collins se reforme et annonce une tournée


04 mars 2020

"That's All", "I Can't Dance", "Jesus He Knows Me"... Durant les années 70 et 80, Genesis a marqué de son empreinte l'histoire du rock britannique avec une impressionnante collection de tubes et la voix inimitable de Phil Collins. Parti de la formation en 1996 pour entamer une carrière solo, le chanteur anglais a ponctuellement retrouvé ses anciens camarades Tony Banks et Mike Rutherford pour des concerts, notamment en 2007 pour le "Turn It On Again Tour" ou en juin 2019 durant une date à Berlin. Des retrouvailles pleines de souvenirs qui n'avaient pas manqué de faire naître des rumeurs de reformation... à raison ! C'est officiel : Genesis sera bientôt de retour. L'annonce a été faite ce mercredi sur les ondes de la BBC Radio 2 par les trois musiciens. « Je crois que c'est le bon moment. Nous sommes tous de bons amis, de l'eau a coulé sous les ponts et... nous y voilà » explique Tony Banks, le claviériste de la bande, enchanté de repartir sur les routes.


La nouvelle tournée de Genesis, intitulée "The Last Domino ?", débutera le 16 novembre prochain à Dublin en Irlande. Elle fera ensuite escale à Liverpool, Leeds, Birmingham, Belfast, Manchester, Newcastle, Glasgow et Londres, pour deux dates événements à l'O2 Arena. « Je suis vraiment impatient. Nous n'avons donné que deux concerts au Royaume-Uni sur les 28 dernières années, alors on ne peut pas dire qu'on a été surchargé de travail » plaisante Mike Rutherford. Pour l'heure, la setlist définitive de ces concerts, dont la billetterie ouvrira ce vendredi 6 mars, n'a pas été fixée. « Il y a des chansons qu'on sait qu'on doit jouer sinon le public aura l'impression d'être trompé. Nous sommes encore en train de déterminer quel sera l'ordre » précise Phil Collins, 69 ans.

En raison de ses ennuis de santé, qui l'avaient forcé à prendre sa retraite en 2011 avant un retour progressif, c'est son fils Nicholas, 18 ans, qui prendra sa place à la batterie : « Pour moi ce n'était pas une condition sine qua non mais c'était un problème que nous devions régler, puisque je ne peux pas jouer. Je ferai quand même de mon mieux pour jouer un petit peu durant la tournée ». Peter Gabriel, membre fondateur de Genesis ayant quitté le groupe en 1975, ne les accompagnera pas pour ce retour sur scène. Le guitariste Steve Hackett, présent au sein de la bande de 1971 à 1977, ne sera pas non plus de la partie. Les fans auront le plaisir de retrouver Daryl Stuermer, musicien de tournée de longue date de Genesis et proche de Phil Collins, durant ces futurs shows.

©Chartsinfrance

Crédits photos: Enews